28 avril 2006

Camille Claudel l'enragée

Biographie rapide : 1864-1943. Famille bourgeoise. Détestée par sa mère. Adorée par son frère (Paul, le diplomate - écrivain). Amante de Rodin. Sculpteur.

Pourquoi Camille Claudel ?

Parce qu'elle représente à elle seule l'abandon absolu.
A l'heure où une femme se devait de garder ses pensées pour elle-même (d'ailleurs une femme ça ne pensait pas, si ?), élever ses enfants dans la tradition, faire honneur à son mari (ça veut dire quoi ça ?), K.mille, elle, faisait de la sculpture, refusait tous les codes de son époque, se faisait remarquer avec Rodin, donnait la poèsie de Rimbaud à lire à son jeune frère, en un mot, elle osait vivre comme les hommes. Sacrilège !
Elle, une femme, sculptait des hommes nus, choquait par ses apparitions en public, envoyait des crottes de chat au Ministre de la Culture....
Bien sur, nous dit on, elle n'était plus vraiment elle-même, sa passion lui avait dérangé l'esprit, Rodin l'avait abandonnée .... (Il avait une vie publique, en costard-cravatte. Elle ? Elle avait son art et ne voulait rien lui sacrifier.)
Aussi, quand son père décède, la mère - et le frère adoré - s'empressent ils de la faire interner. Pour son bien.
Nous sommes en 1913.
Quelques 30 ans plus tard, K.mille est toujours internée. Paul a sa carrière ...il ne peut surement pas prendre le risque de faire sortir cette soeur incontrolable qui a développé un penchant pour la paranoïa (on  deviendrait parano pour moins !) - ah la lâcheté humaine ! - Pendant 30 ans K.mille ne produira rien, elle restera enfermée, puis décèdera pendant la guerre...ce qui explique apparemment qu'elle ait été enterrée dans une fosse commune !

 

Que reprochait on à Camille Claudel dans le fond ? D'avoir plus de talent que son maître alors qu'elle n'était qu'une femme ? De refuser les codes établis ? D'oser plus que n'importe qui ? D'être elle-même , sans fard ?

 

La Société n'aime pas qu'on se refuse à elle.

Posté par LedSwansong à 19:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Camille Claudel l'enragée

Nouveau commentaire